Portrait présumé de Mademoiselle de Nantes – Atelier de Pierre Gobert vers 1690

Huile sur toile ovale. Ecole française, entourage ou atelier de Pierre Gobert

Louise-Françoise de Bourbon dite « Mademoiselle de Nantes », duchesse de Bourbon (Tournai 1er juin 1673 – Paris 16 juin 1743) est la fille naturelle de Louis XIV et de Madame de Montespan.  Elle est ici présentée de trois quart face vêtue d’une robe de soie blanche brodée de fils d’or surmontée d’un lourd manteau au col d’hermine, attribut vestimentaire réservé au rang royal. Ainsi que la mode le dictait, la future princesse de Condé arbore la coiffure « à la Fontanges » tenue par un ruban aux couleurs de l’Ordre du Saint-Esprit. Mariée en 1685 (elle n’a que douze ans) au duc de Bourbon, fils d'Henri-Jules de Bourbon-Condé et petit-fils du Grand Condé, elle embrasse le titre de princesse de Condé au décès de son beau-père. C’est à elle que nous devons la construction du palais Bourbon, actuel siège de l’Assemblée Nationale. Le type dépersonnalisé et flatteur de notre modèle dont le visage peut paraître placide nous permet de rattacher l’œuvre à un peintre de l’entourage immédiat de Pierre Gobert voire de la classer comme une œuvre produite par son atelier.

 

Notre portrait est présenté dans son cadre en bois sculpté et doré d’époque.  

Dimensions : 39 x 31 cm la vue - 53 x 44 cm avec le cadre

Pierre Gobert (Fontainebleau 1662 – Paris 1744) est un peintre français. Fils de Jean II Gobert, sculpteur, il entre à l'académie Royale de Peinture et de Sculpture le 31 décembre 1701 comme portraitiste. Très vite, il devient le peintre préféré des dames de la cour comme le montre le nombre important de portraits qu’il exécute à la fin du règne de Louis XIV. Par le choix de ses attitudes un peu figées… par l'emploi de travestissements historiés… Gobert était parvenu à créer grâce à son travail acharné et reconnu, un style qui tranchait avec les œuvres de Largillierre et de Rigaud, ses contemporains. Cf. Marion Schaack-Millet – Ville de Versailles.

4 200 €